Nettoyage d’une micro-parcelle par de la volaille

Nettoyage d’une microparcelle par des poules en vue d’en faire une microparcelle de jardinage

1            Objectif

Les poules, de par leurs activités (grattage, picorage, consommation de plantes herbacées, destruction de mollusques et autres insectes ravageurs de cultures maraîchère, enrichissement du sol par les fientes), sont en mesure d’assurer certaines externalités positives dans le cadre d’une production maraîchère. L’objectif est ici de déterminer les paramètres (nombre de poules, surface, temps) permettant de préparer une microparcelle herbagée à sa transformation en une microparcelle potagère.

Microparcelle de 24 m² enherbée à nettoyer avant d’y mettre 3 poules le 15/05/2018

Plan du poulailler et de la micro-parcellelisation par grillage de l’aire d’exercice, test de l’action des poules sur la zone n°2

2            Moyen

Une microparcelle (zone n°2) de 23,9 m² a été grillagée, l’accès à 3 poules en a été interdit afin de laisser l’herbe (mélange de dactyle, fétuque et ray grass anglais) se développer.

Au 15/5/18, l’herbe atteint environ 50 cm de hauteur, la microparcelle a été ouverte aux 3 poules.

3            Résultat

Vue de la zone n°2 et du reste du poulailler au 11/10/18

La photo ci-dessus montre l’état de la zone n°2 au 11/10/18. La microparcelle présente encore quelques touffes d’herbes que les poules n’ont pas picorées. Le sol est nu avec des zones de pouillage (nid de poules) sur plus de 90 % de la surface. On note enfin la présence de résidus végétaux secs. Cette microparcelle va être interdite d’accès aux poules afin d’y semer un couvert végétal pour l’hiver. Ce couvert alimentera 3 poules en fin d’hiver afin de préparer une microparcelle de production légumière au printemps 2019.

En l’état, il nous est possible de dire que 3 poules peuvent « préparer » une microparcelle de 23,9 m² en  5 mois. Au delà du désherbage, il est attendu de l’action des poules, un effet significatif sur le contrôle des adventices, une mise sous pression des populations de ravageurs (limaces, insectes) et un effet fertilisant du sol par les fientes. Ces effets seront testés sur la période de production 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.